Skip to content

Le sous locataire ne veut pas partir, que faire ?

Portrait Of An Angry Businessman Dressed In Suit

Aïe… Ce que vous redoutiez tant est finalement arrivé… Vous avez sous-loué votre logement et maintenant, votre sous locataire ne veut pas libérer les lieux… Vous l’avez accueilli comme un proche, traité comme un membre de votre famille et aujourd’hui, cet individu sans foi ni loi outrepasse ses droits.

Que ce soit à cause de la rupture d’un contrat de bail ou dû à une accumulation d’impayés, il est temps pour le sous locataire de libérer les lieux. Sauf que ce dernier ne l’entend pas de cette oreille…

Cette situation flotte au-dessus des têtes de propriétaires fonciers et des locataires comme une épée de Damoclès… C’est l’une des pires choses qui puissent se passer après la signature d’un contrat de sous location. Le sous-locataire ne veut pas partir ? Restez calme et suivez ces quelques conseils.

Essayer de trouver un arrangement à l’amiable

Si vous lisez cet article, c’est probablement que cette solution n’a pas marché… Cependant, avant de voir rouge, essayez de discuter à tête reposée avec votre sous locataire. Que se passe-t-il pour qu’il refuse de quitter les lieux ? Y’a-t-il moyen de trouver une solution qui vous permettrait à tous deux de trouver pleine satisfaction ?

Même si vous avez raison de bout en bout, ne négligez pas le pouvoir de la diplomatie. En trouvant les mots justes, vous pouvez réussir à expulser un sous locataire sans recourir à la justice. Si vous ne maniez pas le verbe avec dextérité, n’hésitez pas à faire appel à un médiateur spécialisé dans les litiges fonciers.

Quelquefois, il suffit d’un troisième intervenant au ton chaleureux pour débloquer la situation… Sans céder à tous les caprices de votre sous locataire, mettez votre orgueil de côté et asseyez à la table des négociations.

En cas d’échec, comment expulser un sous locataire ?

Dans le respect du délai prévu par votre contrat de sous location, expédiez une lettre recommandée avec accusé de réception à votre sous locataire. Dans quelques jours ou semaines, il ne sera plus chez lui… Qu’il soit d’accord ou pas, du point de vue de la loi, il ne peut s’y opposer.

Si malgré votre lettre, il refuse de plier bagage, il est temps de passer à la vitesse supérieure. Contactez un huissier afin de faire constater l’occupation des lieux par votre envahissant sous locataire. L’officier de justice lui remettra aussitôt une mise en demeure lui intimidant de quitter les lieux dans les plus brefs délais.

Faire Appel A Un Huissier Pour Expulser Son Sous Locataire

La plupart du temps, l’huissier suffit à expulser le sous locataire abusif.

Passé ce tournant, l’affaire sera gérée par le tribunal des baux. Il sera tenu de se présenter devant des ténors juridiques et de répondre à vos accusations. S’il ne daigne pas se présenter, l’affaire sera tranchée en son absence.

Expulser un sous locataire n’est jamais facile et peut facilement vous mettre les nerfs à vif… Prenez votre mal en patience.

Quand le sous-locataire ne veut pas partir, il est facile de sombrer dans la panique. N’en faites rien. Même si cette épreuve promet d’être difficile, un contrat de sous-location en règle vous protège vous et votre bailleur contre cette forme d’abus. Et nous arrivons donc à notre dernier conseil.

Mieux vaut prévenir que guérir : se préparer au cas où le sous-locataire ne veut pas partir

Comme toujours, le plus simple est de ne jamais arriver dans cette situation. C’est pourquoi il est très important de faire un bon contrat de sous-location. Quand vous avez un contrat valable à montrer au tribunal, l’affaire est vite tranchée. Dans le cas d’une sous-location sans contrat en revanche, c’est un autre son de cloche. Et je ne vous parle même pas des sous-locations illégales, où vous n’avez même pas prévenu votre propriétaire : à éviter absolument !

Vous pouvez également éviter cette situation en choisissant comme il faut votre sous-locataire, en en laissant des professionnels gérer votre sous-location. En faisant appelle à Flexiimo pour gérer votre sous-location à Paris, vous pouvez être tranquille, jamais vous ne serez confronté au problème de l’expulsion d’un sous locataire.